En 2014, Les Belges ne cessent d'épargner !

En 2014, Les Belges ne cessent d'épargner !

Selon les derniéres statistiques de l'institut des compte nationaux, L'épargne des Belges continue d'augmenter ! Au 3 ème trimestre, l'épargne à progressé, passant de 15, 5 % à 15, 7 %.
 

Quelles sont les raisons de cette augmentation ?

Cette augmentation s'explique par une consommation plus faible et une augmentation du taux d'épargne des ménages. Mais ce taux d'épargne devrait subir une légère baisse au cours des mois à venir. 
 
En effet, le retour de la croissance économique belge, va engendrer une augmentation des dépenses réalisées par les ménages, ce qui signifie dépenser plus et moins économiser !
 

Les emprunts populaires face aux comptes d'épargne

Actuellement, les ménages belges priorisent l'emprunt populaire face aux comptes d'épargne traditionnels. En effet, les emprunts populaires permettent de bénéficier d'un précompte de 15 % contre 25 % relatifs aux interêts perçus sur les bons de caisse et autres comptes à terme.
 
De plus, la semaine dernière, divers établissements financiers ont présenté  divers prêts thématiques. Parmi ces organismes financiers, nous pouvons compter Argenta, Crelan et Bpost. Il faut savoir, que ces prêts thématiques ne proposent pas de taux exceptionnel.
 
  • Crelan : propose un taux de 1,80 % brut  pour une échéance de 5 ans.
  • Bpost : propose une taux de 1,65 % brut pour une échéance de 5 ans
Mais, il faut noter que le rendemment de ces prêts est bien plus attrayant lorsque l'échéance est de 10 ans, sachant que l'argent ne peut subir de mouvement durant toute cette période.
 
  • Crelan : propose un taux de 2,75 % brut pour une échéance de 10 ans
Malgré des taux faibles, ces prêts citoyens destinés à financer l'économie réelle, semblent béneficier d' un fort interêt.

A lire aussi : 

Lire Plus
Compte d'épargne, comparez et faites le bon choix !

Comparez les différents comptes épargne en un instant. Gratuit et sans engagement !

Laissez votre commentaire


Partagez vos expériences !

Envoyer un commentaire