Ce qu’il faut savoir sur l’assurance dépendance

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance dépendance

L’assurance dépendance connue également sous l’appellation « assurance autonomie » est une solution rendue obligatoire dès 2017 par le gouvernement Wallon. Elle l’était déjà en Flandre, depuis plusieurs années où on l’appelle Zorgverzekering.

Sa mise en place est due, entre autres, au phénomène de vieillissement grandissant en Belgique. Selon certaines prévisions, à partir de 2025 il y aura une forte hausse du nombre de personnes dépassant les 80 ans et cela devrait s’accentuer dans les 40 années à venir. Explications.

Assurance dépendance : comment ça marche ?

 

Qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une assurance dont le but est d’aider les personnes en situation de dépendance, c’est-à-dire lorsque qu’elles vivent une perte de leur autonomie. Les personnes âgées sont les principales visées par cette couverture, mais une victime d’un accident ou d’une maladie peut également avoir recours à cette assurance autonomie et cela peu importe son âge.

Ces individus peuvent avoir besoin d’aide au quotidien, que ce soit de façon temporaire ou permanente, pour des choses a priori simple comme se laver, s’habiller, faire les courses, aller aux toilettes, cuisiner, manger, etc.

 

Qu’inclue-t-elle ?

Comme indiqué précédemment, elle sert à couvrir les dépenses non-médicales comme :

  • L’aide à domicile qui est destinée aux personnes qui vivent chez elles ou dans un lieu semblable, mais qui ont besoin de quelqu’un pour les aider au quotidien, car leur famille ou leur entourage est indisponible. Cela prend généralement la forme de soins en nature effectués par des services d’aides reconnus ou d’une indemnité mensuelle pour payer ce type de prestations comme c’est le cas en Flandre.

 

  • L’aide résidentielle qui est dirigée aux personnes dont la situation de dépendance est plus importante. Celles-ci doivent résider dans un établissement agrée par les autorités locales comme une maison de repos ou de soins psychiatriques. L’assurance couvre donc les frais relatifs à cela.

 

Quel financement ?

Cela est basé principalement sur la solidarité, cette assurance sera financée via un prélèvement annuel de 50 euros effectué par les mutuelles sur les personnes âgées de plus de 26 ans ou de 25 euros pour ceux qui bénéficient de l’intervention majorée. Cela est obligatoire.

En cas de non-paiement, une amende ainsi qu’une réduction de l’aide pendant une période définie peuvent être appliquées.

Lorsque quelqu’un aura besoin de cette assurance, elle recevra en moyenne 300 euros par mois, soit en indemnités, soit en prestations en nature.

Il est possible d’augmenter la durée des soins et la valeur des sommes reçues si l’on souscrit à des protections supplémentaires auprès de la mutuelle.

 

Comment en bénéficier ?

Pour avoir droit à l’assurance dépendance, il suffit de passer par sa mutuelle en lui fournissant un formulaire de demande ainsi que différents justificatifs nécessaires pour démontrer l’état de dépendance et parfois pour prouver sa résidence sur le territoire pendant les dernières années.

A lire aussi :

Lire Plus
A la recherche d'une assurance ?

Simulez, comparez et trouvez l'assurance qu'il vous faut avec l'E-Konomiste.

Laissez votre commentaire


Partagez vos expériences !

Envoyer un commentaire