Assurance-vie : pourquoi pas vous ?

Assurance-vie : pourquoi pas vous ?

Contrairement à ce que l’on pense, l’assurance-vie peut aussi vous être utile à vous, bien avant votre décès. Quelques informations sur cette assurance bien spécifique.
 

Tout ce que vous devez savoir sur l’assurance-vie

 

Assurance-vie = assurance décès...

Le principe est le suivant : chaque mois, vous reversez une certaine somme auprès d’un organisme, qui l’utilise pour faire vivre ses projets. A votre décès, les proches que vous aurez désignés dans le cadre de votre contrat pourront toucher un certain capital qui leur sera alors débloqué. De quoi aider vos proches à affronter le quotidien après votre disparition.
 

… mais pas que !

En dehors de la traditionnelle utilisation que l’on connaît tous, on peut trouver un autre intérêt financier à souscrire à un tel contrat. Dans la mesure où les pensions légales en Belgique ne représentent pas des montants très élevés, il peut être intéressant d’anticiper bien avant son départ en retraite en faisant appel à ce type d'assurance pour se garantir de meilleurs revenus, ce que l’on appelle un capital-pension complémentaire.

En effet, vous pouvez choisir 2 modes de déblocage des fonds de votre capital : soit à votre décès, soit à une date fixée à l'avance avec votre assureur (par exemple, le jour de votre 65ème anniversaire).
 

Des sommes déductibles d'impôts

En fonction du type de placement choisi dans le cadre d'un contrat d'assurance-vie, les sommes perçues peuvent être déductibles d'impôts. Pour cela, il est important de bien se renseigner auprès de l'assureur et de bien étudier les 3 différents types de placement, dits des branches 21, 22 ou 23.
 

Une disponibilité de fonds immédiate

L'avantage de souscrire à ce type d'assurance est de permettre à vos proches, en cas de décès, de bénéficier très rapidement de la somme d'argent qui leur reviendra de droit. Ce qui n'est pas le cas, en revanche, d'un héritage administré par des notaires, qui doivent d'abord prendre le temps de vérifier qu'il n'y a pas de dettes en suspens et, le cas échéant, s'occuper de les rembourser avant de procéder à la transmission de la succession.


Les jeunes aussi

Pour les jeunes et même très jeunes, notamment les moins de 30 ans, se munir d'une assurance-vie peut s'avérer être un choix judicieux. Plus elle est contractée tôt, plus elle permettra au jeune d'avoir un apport important, par exemple lorsqu'il aura envie d'investir dans son premier achat immobilier. Et qui dit apport personnel plus important, dit crédit plus important apporté par la banque, qui aura tendance à accorder plus facilement sa confiance.



A lire aussi :

Lire Plus
A la recherche d'une assurance ?

Simulez, comparez et trouvez l'assurance qu'il vous faut avec l'E-Konomiste.

Laissez votre commentaire


Partagez vos expériences !

Envoyer un commentaire