Ce qu’il faut savoir sur la carte européenne d’assurance maladie

Ce qu’il faut savoir sur la carte européenne d’assurance maladie

Avoir sa carte européenne d’assurance maladie sur soi lors d’un voyage dans l’Union Européenne peut s’avérer judicieux en cas de pépins de santé. En effet, elle permet à son titulaire de bénéficier de soins médicaux publics dans le pays visité. C’est une sorte d’équivalent simplifié et un peu plus spécifique de l’ancienne carte SIS. Voici quelques explications.

 

Carte européenne d’assurance maladie : pour voyager dans l’UE et l’EEE

 

Comment ça fonctionne ?

C’est assez simple, lors d’un déplacement dans les pays où cette carte est acceptée, il suffit de la présenter au moment de sa prise en charge par un prestataire de santé public. Ainsi, le titulaire de la carte obtiendra normalement les mêmes conditions qu’un résidant de ce pays.

Elle atteste des droits à l’assurance maladie dans son pays de résidence (en Belgique) et ne peut être utilisée que pendant des séjours d’une durée limitée.

Cette carte est individuelle et est réservée principalement aux soins imprévus. Toutefois, elle peut être utilisée pour les maladies chroniques ainsi qu’en cas de grossesse et d’accouchement. La carte ne fonctionne pas si le voyage est effectué pour raisons médicales et elle ne se substitue pas à une assurance voyage.

La carte européenne d’assurance maladie a une validité maximum de 2 ans.

 

Dans quels pays peut-on l’utiliser ?

Dans les pays membres de l’Union Européenne et de l’Espace Économique Européen qui sont : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne (Baléares et Canaries inclus), Estonie, France (Guadeloupe, Martinique, Guyane française, la Réunion inclus), Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal (Madère et Açores inclus), République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

Le Royaume-Uni disparaît de la liste suite au Brexit.

 

Où la demander ?

Il suffit tout simplement de contacter sa mutuelle. Certaines proposent même sur leur site internet une fonction pour faire une demande en ligne et ainsi la recevoir par courrier. Cette carte est gratuite.

Ne pas oublier de la demander suffisamment en avance de façon à la recevoir avant de voyager. En général, au moins deux semaines avant, mais le plus tôt possible sera le mieux.

 

Que faire en cas de perte ?

Si la carte européenne d’assurance maladie est perdue, il suffit de prévenir sa mutuelle qui, le temps du remplacement, transmettra un certificat provisoire.

Si la carte est perdue pendant le séjour à l’étranger, il est possible de solliciter l’envoi du certificat par e-mail.

A lire aussi :

Lire Plus
A la recherche d'une assurance ?

Simulez, comparez et trouvez l'assurance qu'il vous faut avec l'E-Konomiste.

Laissez votre commentaire


Partagez vos expériences !

Envoyer un commentaire