Résiliation d’une assurance : comment faire ?

Résiliation d’une assurance : comment faire ?

La résiliation d’une assurance est une démarche qui ne peut se faire que dans certaines conditions. Outre la demande de résiliation classique à l’échéance annuelle, il est également possible de mettre fin à un contrat d’assurance à d’autres occasions.

Nous allons vous les exposer ici et nous vous expliquerons également quelle est la procédure à suivre pour mener à bien cette démarche.

Résiliation d’une assurance : ce qu’il faut savoir

 

Pourquoi ?

Différentes causes peuvent amener l’assuré à vouloir résilier son contrat d’assurance :

  • Des raisons financières. C’est-à-dire une hausse des prix et des concurrents qui proposent des tarifs moins chers ;
  • Le service-client. Si l’on s’entend mal avec son conseiller ou en cas d’une insatisfaction en ce qui concerne les délais et le montant d’indemnités lors d’un sinistre qui aurait pu voir lieu précédemment ;
  • Le contenu du contrat. Il se peut que l’assuré ne soit plus content des garanties présentes dans le contrat. Ou bien, que ses nécessités changent, c’est-à-dire, que certains éléments de son assurance ne lui sont plus nécessaires ou au contraire qu’il en a besoin de nouvelles.

La résiliation classique

Il s’agit de mettre fin au contrat à son échéance. C’est le moment qui est le plus usuel pour résilier. Il faut savoir que bien que la durée d’un contrat d’assurance soit d’un an, il est reconduit de façon tacite chaque année.

Si vous prévoyez de résilier à échéance, faites attention, il ne faudra pas attendre la date anniversaire pour prévenir l’assureur. Il faudra le prévenir bien avant, c’est-à-dire au plus tard 3 mois avant la fin du contrat. Par conséquent, plus tôt vous lui annoncerez votre décision de ne pas reconduire le contrat et d’y mettre fin à échéance, moins vous risquerez d’oublier de le faire à temps et d’être contraints d’attendre encore un an.

Pour prévenir la compagnie d’assurances il faudra lui envoyer dans les délais soit :

  • Une lettre recommandée avec signature,
  • Une lettre contre récépissé,
  • Un exploit d’huissier.

Doivent être indiqués : références de l’assuré (noms, adresse, etc.), numéro de contrat et sa date d’échéance ainsi que l’expression de son envie de résilier dans les délais.

À quels autres moments peut-on résilier ?

  • Après un sinistre ou un accident. Le délai pour envoyer la lettre de résiliation est d’un mois maximum à compter de la réception de l’indemnisation ou du refus de l’assurance de rembourser.
  • Après la disparition du risque. C’est-à-dire si l’élément assuré n’est plus en votre possession.
  • S’il y a une augmentation de la grille tarifaire. Dès réception du courrier informant de cette hausse de prix, l’assuré a un mois maximum pour envoyer sa lettre de résiliation.

A lire aussi :

Lire Plus
A la recherche d'une assurance ?

Simulez, comparez et trouvez l'assurance qu'il vous faut avec l'E-Konomiste.

Laissez votre commentaire


Partagez vos expériences !

Envoyer un commentaire