Ekonomiste
Ekonomiste
13 Jan, 2014 - 17:50
Regroupement de crédit: une solution pour éviter le surendettement ?

Regroupement de crédit: une solution pour éviter le surendettement ?

Ekonomiste
Afin d'éviter une situation de surendettement, informez-vous sur la solution de regroupement de crédits. Le regroupement de crédit peut être la solution vous permettant d'alléger vos remboursements et stabiliser votre situation financière et pouvoir peut être r'eussir à économiser pour pouvoir répondre à des dépenses imprévues.
Le regroupement de crédit ou rachat de crédit peut être une bonne solution pour éviter le surendettement, alléger vos mensualités et stabiliser votre situation financière. C’est toutefois un outil financier à utiliser avec précaution et qu’il convient de bien connaître.
 

En quoi consiste le regroupement de crédits ?

Le regroupement de crédit consiste à regrouper les différents crédits en cours en un seul afin d’alléger vos mensualités et stabiliser votre situation financière.
 Cette solution permet de renégocier ses dettes et de réduire les mensualités remboursées de façon à parvenir à mieux contrôler ses économies.
 

Regroupement de crédit : durée plus longue, mensualités moins lourdes

Après un regroupement de crédit, votre mensualité sera moins élevée, mais l’échéance sera plus longue et au final, il vous fera perdre de l’argent, car le taux effectif global sera plus élevé. L’allégement des mensualités peut aller jusqu’à 50%. Il convient d’avoir une situation professionnelle stable pour être sûr de pouvoir rembourser sur le long terme et éviter ainsi de se retrouver en surendettement.
 
Néanmoins, lorsque l’emprunteur fait sa demande de regroupement de crédits, il devra démontrer auprès de l’établissement prêteur, que centraliser ses crédits est un avantage, et qu’il sera en mesure de rembourser ce nouveau prêt resctructuré.
 
Avant de vous engager, vous devez connaitre le coût, mais aussi la durée et la mensualité du regroupement de crédit, pour éviter d’être dans une situation de surendettement.
A lire aussi :