Ekonomiste
Ekonomiste
06 Mai, 2014 - 15:03
Remboursement anticipé: total ou partiel ?

Remboursement anticipé: total ou partiel ?

Ekonomiste
Un crédit en cours ? Vous souhaitez le rembourser ? Le remboursement anticipé partiel change les conditions de remboursement du prêt en cours. Pour un remboursement total, il faudra demander à l'institution financière la modification à une date déterminée.

Avec l'E-Konomiste, prenez connaissance des divers types de remboursement anticipé d'un crédit

Trouvez la solution de crédit la plus avantageuse !

Le remboursement anticipé d’un emprunt peut être total ou partiel. Il est total quand on solde complètement un emprunt, et partiel quand le remboursement ne rembourse qu’une partie de l’argent encore dues à la banque. Découvrez les spécifités de chacune des solution pour savoir si vous devez effectué un remboursement anticipé total ou partiel. 

Les conditions du remboursement anticipé partiel

Même si le remboursement n’est que partiel, il est toujours intéressant de réduire la durée du prêt ou ses échéances. Mais, la plupart des établissements de crédit refusent le remboursement anticipé, si le montant versé n’excède pas 10 pourcent de la somme initiale du prêt. 
Normalement, le remboursement anticipé partiel change les conditions de remboursement du prêt hypothécaire en cours. L’opération conserve le montant des futures échéances et diminuera la durée restante des remboursements.
Le remboursement peut être annuel ou plusieurs fois par an d’une partie du montant emprunté. Mais il est important de vérifier les conditions d’octroi du crédit, spécifiées dans le contrat, pour éviter les inconvénients.

Remboursement anticipé total

Si l’emprunteur préfère le remboursement intégral, il faudra demander à l’institution financière la réduction à une date déterminée. Si le remboursement est effectuer à la date fixée, il ne devra plus les mensualités en manque, ni les intérêts.
En cas de remboursement anticipé, le préteur pourra demander une indemnité de remploi. Cette mesure fonctionne comme une compensation. 
Cette indemnité demandée ne peut pas être supérieure à trois mois d’intérêts, elle doit être calculée au taux d’intérêt applicable pour le prêt et dans le cas d’un remboursement total, elle est calculée sur le solde du capital restant.
Avant tout, il faudra faire aviser le prêteur de cette nouvelle intention de remboursement par lettre recommandée à la poste, au moins 10 jours avant du prochain remboursement.
 
A lire aussi :